Vous êtes ici

ALCOOL

En parler sur: 

GENERALITES SUR L'ALCOOL
 


Quand sur ce site on parle d’alcool il s’agit d’alcool éthylique (éthanol).
Il faut que l’alcool soit non dénaturé.Alchemilla vulgaris L.
Pour éviter que les personnes consomment cette mixture, on rajoute un dénaturant (méthanol, diéthylphtalate,  thiophène ou diéthyléther) , cela rendant le produit impropre à la consommation.
Ainsi l'alcool ménager, ou alcool à brûler, est un mélange d'alcool éthylique (pour 90 %) et de méthanol (de 5 à 10 %) servant de dénaturant.
Il est évident que pour effectuer nos préparations en phytothérapie l’alcool doit être consommable.
Encore faut-il pouvoir se procurer le produit !
En France, par exemple,  on ne trouve pas d'alcool fort à 95°-96 ° à cause de la législation.
Allium Cepa L.
Dans certains pays frontaliers (Italie, Belgique, Espagne, en Pologne, à vérifier) on en trouve plus facilement.
Dans la majorité des cas, l’alcool à 90 est suffisant, pourtant pour certaines alcoolatures il faudrait avoir un produit plus pur….
Quand on parle de plus pur, on veut dire au maximum 96°….
En effet avec les méthodes de distillation habituelles, l’éthanol ne peut être purifié qu’à 96% environ du fait de la présence d'un azéotrope du mélange eau/éthanol à cette concentration (sous la pression atmosphérique).
Pour mémoire un azéotrope est mélange liquide qui bout à température fixe en gardant une composition fixe.
Ainsi une fois arrivé à la proportion de 96% d’éthanol/4% d’eau, le gaz issu de l’ébullition (à 78,1 °C) a lui aussi une composition de 96%/4%.Allium Porrum L.
Par conséquent, la distillation n’a plus aucun effet. Certaines utilisations demandent un degré de pureté de l’alcool plus important, comme par exemple l’usage comme additif dans le gazole.
Pour aller plus loin dans l’extraction et la pureté, il faut donc modifier la pression sous laquelle s'effectuera l'ébullition.
Toute la phytothérapie se contentera du maximum des 96° !

Très souvent le problème sera plutôt de faire baisser le degré.

Afin de faire baisser cette valeur, il suffit de mélanger le liquide avec une certaine quantité d’eau, la plus pure possible. En tout cas sans produits chimiques, eau de source ou autres.

Dans certains cas on peut remplacer l’eau par un hydrolat ….

On doit donc trouver la bonne quantité d’eau.
On utilise pour cela une table pour la dilution de l’alcool (Table de Gay-Lussac) appelée aussi table de mouillage de l’alcool

  Toutes les informations fournies sur le site concernant la phytothérapie et l’aromathérapie sont mises à votre disposition à titre informatif. Lire la suite

Théme adapté par Jean Hervé PERROT