Vous êtes ici

LAVEMENT

En parler sur: 

LA TECHNIQUE DU LAVEMENT


Les lavements, très souvent pratiqués par le passé, sont légèrement passés de mode.
C’est pourtant une technique intéressante pour adoucir en cas de diarrhées ou d’hémorroïdes.
Syringa vulgaris L.
Elle est aussi conseillée pour l’équilibre intestinal par les naturopathes.
Certains préconisent en dehors de l’utilisation pour des soins, d’effectuer un lavement une fois par mois pour la santé.
Il ne faut pas confondre le lavement intestinal qui consiste à introduire 1litre à 1,5 litre d’eau dans le colon et l’utilisation de laxatifs souvent nommés « lavements » par fausse dénomination.
Les intestins sont chargés de l’élimination des toxines et des substances métaboliques de notre corps.
C'est aussi la partie du corps qui assure l'assimilation dans le sang des nutriments provenant des aliments.
C’est, en résumé, un carrefour d’absorption des nutriments, d’élimination des déchets, d’hydratation du corps, de synthèse de nutriments essentiels et de défenses contre les toxines.
Le côlon est le lieu d’hébergement de la flore intestinale, des bactéries vivant en symbiose avec leur hôte, qui peuvent décomposer des molécules que le corps humain n'est pas capable d'assimiler seul. Cette flore intestinale est indispensable au bon fonctionnement du processus de la digestion.Tanacetum vulgare L.

Le côlon forme avec ses bactéries donc un milieu vital, mais fragile
Les cellules qui composent l’épithélium de surface de la muqueuse intestinale se renouvellent naturellement toutes les 48 heures.
Les cellules mortes s’évacuent habituellement dans les selles.
Lorsque le transit s’effectue mal, les desquamations de l’épithélium s’accumulent en couches successives sur ses parois.
Le côlon peut ainsi emmagasiner des matières résiduelles dans ses coudes et ses replis.
Ces accumulations accentuent le déséquilibre intestinal. L’écosystème intestinal se modifie.
Il devient le siège de fermentations toxiques dont la muqueuse ne parvient bientôt plus à contenir les productions…
Les toxines passent alors dans la circulation et engorgent les autres filtres naturelsTaraxacum Dens-leonis Desf.

Le lavement nettoie en profondeur le gros intestin, débarrassant ainsi notre organisme des déchets et toxines, afin d’améliorer ses fonctions naturelles de résorption et d’élimination.
Le lavement est un traitement idéal et sans aucun effet secondaire, surtout en cas de problèmes intestinaux, comme la constipation ou le ballonnement.

Attention :

Le lavement est toutefois déconseillé en cas de troubles cardiaques sévères, de grossesse, d’intervention chirurgicale récente de l’abdomen, de saignements intestinaux.

La technique

On pratique ce soin de préférence avec les intestins vides.
Il faut pouvoir lui consacrer 1/2 heure et il faut être sûr d’être tranquille pendant cette période.
On l’effectuera donc de préférence le matin.
Il s’agit là de nettoyage, on retrouvera d’autres recettes pour des applications plus médicales.
Dans tous les cas, le protocole reste le même.Teucrium Botrys L.  

Soit :
Mettre 2 litres d’eau minérale tiède (1 litre chez l’enfant) ou de l’eau bouillie du robinet dans un boc à lavement
Dissoudre 2 grosses cuillères à soupe de gros sel.

Soit par exemple:
2 litres d’infusion de camomille

On s’installer tranquillement
On met le boc à 1 mètre au dessus, bien attaché.
On choisit une position confortable : à « 4 pattes », sur le dos jambes fléchies ou sur le coté gauche en « chien de fusil ».
Pourquoi gauche ? Pour atteindre de préférence le sigmoïde et le colon gauche !
On retire l’air du tuyau, en faisant arriver l’eau jusqu’au robinet
On introduit la canule lubrifiée avec un peu de vaseline dans l’anus
On ouvre le robinet à moitié afin que l’eau entre doucement, la pression doit être douce et lente. 1,5 litre doit s’écouler en 15 minutes environ.Thymus vulgaris L.

Attention :
Il y a des risques de malaise vagal si le liquide est trop froid ou s’il passe trop vite.
En cas de douleurs, arrêter l’écoulement durant quelques minutes et reprendre encore plus doucement.

Une fois le liquide passé, il est intéressant de changer de position de manière à permettre une meilleure circulation du liquide dans le colon.
On peut se masser légèrement le ventre.
Garder si possible le liquide 5 minutes
Une fois la douche rectale prise, aller aux toilettes.
Laisser l’évacuation se faire au rythme du corps, sans chercher à retenir le liquide ni à forcer son élimination qui est abondante et totale en 10 à 30 mn.
S’accorder un moment de détente après la séance est encore plus bénéfique.

Remarque :
Si la prise de la totalité du liquide s’avère impossible réduire de moitié les quantités indiquées.

Important :
Pour les hésitants, après la séance aucun dérangement n’est plus à craindre dans la journée.

  Toutes les informations fournies sur le site concernant la phytothérapie et l’aromathérapie sont mises à votre disposition à titre informatif. Lire la suite

Théme adapté par Jean Hervé PERROT